Cloudwatt rejoint la première place de marché internationale consacrée au Cloud

A l’occasion du lancement de la market place de la Deutsche Börse Cloud Exchange, Cloudwatt annonce avoir reçu l’agrément de la DBCE

Source: ressource-info.net

L’hyper-convergence, consolidation au niveau du datacenter

Le mouvement de convergence entre les couches réseau, stockage et calcul ne s’arrête désormais plus à l’échelle du rack.

Source: www.zdnet.fr

Découvrez le dossier complet sur l’Hyper-convergence  de ZDNet.

 

N’hésitez pas à poser vos questions à notre expert en la matière: Erik Ableson (@eableson)  qui avait écrit un article très intéressant sur le stockage scale:  https://www.ilki.fr/blog/stockage-scale-ou-la-capacite-de-tout-changer/

,

Seminaire VDI – LeMagIT

La semaine dernière s’est tenu à Paris le premier Séminaire VDI organisé par le MAG-IT,  qui n’est autre que la Branche Française de TechTarget, également organisatrice du BriForum. Nous avons eu la chance durant ce séminaire d’assister à deux présentations fortes intéressantes.

La première, présentée par Vincent Branger (CEO de ILKI) a permis d’apporter un éclaircissement sur les notions du VDI (Virtual Desktop Infrastructure).

Le VDI regroupe en faite toute les couches de virtualisation des postes de travail utilisateurs; depuis la virtualisation du système d’exploitation (on parle alors de HVD avec des produits comme Citrix XenDesktop ou VMware View) jusqu’au profil utilisateur (appelée UEM avec Norskale VUEM ou AppSens), en passant par la publication d’application sur un serveur (appelé SBC avec des technologies comme Citrix XenApp) et la virtualisations des applications (avec des outils comme Microsoft App-V ou ThinApps de Vmware).

Il apparait alors que la mise en œuvre du VDI ne se limite pas à une technologie mais se rapporte plutôt à un  écosystème, qui  représente l’environnement de travail de l’utilisateur.

Brian Madden, fraîchement revenu de Londres à la suite du BriForum (tout comme moi), nous a ensuite présentée sa vision du VDI et des facteurs amenant des projets de migration.

Il apparaît que la première exigence émise par les utilisateurs lors de l’adoption d’une telle solution, est la performance de leur environnement. En effet, les performances du nouvel environnement doivent être égales ou supérieures à celles ressenties sur leur poste de travail physique. Malheureusement, ce résultat n’est pas toujours obtenu, notamment au niveau performances des disques (IOPS).

Brian a également abordé les évolutions de l’environnement de travail des utilisateurs en entreprise pour les prochaines années et pourquoi il sera difficile, selon lui, de se passer du VDI. Son premier constat est qu’aujourd’hui, Windows est le système d’exploitation utilisé par plus de 95% des postes de travail utilisateurs dans le monde de l’entreprise. De plus, il sera probablement impossible de réécrire l’ensemble des applications métier dans le but d’adresser les nouveaux modes d’accès à l’information, tel que le smartphone ou la tablette, de plus en plus utilisés par les utilisateurs. La mise en place du VDI apparaît alors comme une remédiation incontournable.Cependant, est ce la solution idéale ? Il est évident que non mais avons-nous le choix ? En l’état des choses pas vraiment…

Mais ce séminaire ne se limitait pas seulement à ces présentations. Outre les sponsors de l’événement qui nous ont présenté leurs produits, des décideurs informatiques tels que Mr Marc Cohen, DSI de La mairie de Rosny-Sous-Bois, sont venus nous parler de leur expérience avec le VDI, que j’ai d’ailleurs trouvée fort intéressante.

Par exemple, imagineriez-vous qu’il soit possible de gérer grâce au VDI l’ensemble des besoins informatique d’une ville de plus de dix milles habitants avec seulement 3 personnes, tout en garantissant un temps de logon de moins de 30 secondes ? Et bien la réponse est oui c’est possible en choisissant les bons outils et en faisant confiance aux bonnes personnes 🙂

contact-ilki

 

Vous voulez approfondir sur le sujet du Poste de travail de demain? Inscrivez-vous gratuitement à notre édition inédite des Rencontres des Virtualisations et du Cloud avec Harry Labana, VP EUC de VMware.

Inscription en ligne

 

 

Les bénéfices du PaaS et DevOps

Image sans titre

 

Les utilisateurs sont rois ! En tant que tel, les équipes IT font des pieds et surtout des mains afin de trouver comment maintenir leur niveau d’expérience et répondre rapidement à leurs nouvelles envies. Celles-ci, sans vouloir être désobligeant vis à vis des rois, varient au grès de la pluie et du vent et les IT doivent suivre la météo.

La méthodologie DevOps est là pour anticiper les orages en permettant de délivrer des versions d’applications en cycle continu et redonner le sourire aux utilisateurs. Les études du Gartner ont donc tendance à opter pour un éclaircissement du temps. En effet une croissance de 21% sur le marché des outils associés à DevOps est annoncée pour 2015 (soit 2,3 Md$). Considérant, d’après une étude du CA, que 24% des entreprises IT au niveau mondial disent avoir adopté la méthode DevOps et seulement 12% en France, les outils DevOps vont se multiplier et ce sera aux entreprises de les mettre en place dans leur infrastructure ou de construire l’infrastructure qui sera à même de les recevoir. Cela nous amène à la question suivante, quels modèles de service sont à même d’accueillir et déployer les outils DevOps et comment choisir parmi ces modèles celui qui conviendra à votre infrastructure?

Nous tenterons de vous éclairer en faisant un rapide rappel de la méthodologie DevOps et des modèles de Service (PaaS, IaaS, SaaS). Nous mettrons ensuite en avant les liens entre le concept DevOps et ces modèles pour enfin fixer quelques lignes de conduite à suivre quant au choix du modèle de service pour votre implémentation des outils DevOps.

 Qu’est ce que le PaaS et DevOps ?

Pour rappel, DevOps est un concept plus ou moins récent qui concilie deux mondes de l’informatique avec des visions totalement opposées : celui du développement (Dev) et celui des opérations (Ops), autrement dit l’exploitation ou la production. (Pour plus de détails, voir notre article DevOps ici)

Le PaaS (Platform as a Service), est le dernier arrivé de la famille des “aaS” (après le IaaS et SaaS) et représente tout ce qui est entre l’infrastructure et les applications, y compris les services associés. Pour plus d’informations, consultez l’article d’Erik Ableson sur ce sujet (ici).

 

Mais quel lien entre les modèles de service et DevOps ?

Alors que DevOps est une stratégie visant à arriver à ses fins, les modèles de service, PaaS et IaaS, offrent les moyens d’y arriver. De manière transverse, on ne peut pas parler de PaaS sans réfléchir aux méthodes DevOps. En effet, on réfléchit rarement à l’outil à utiliser avant d’avoir défini ce que l’on voulait mettre en place.

Typiquement,  les architectures de type à la demande pour DevOps peuvent se décomposer en 2 catégories :

  • IaaS (Infrastructure as a Service)
  1. offre l’infrastructure de base (calcul, réseau et stockage)
  2. possibilité d’utiliser des outils d’orchestration tels que Chef, Puppet, ou ANSIBLE pour automatiser le déploiement d’applications, configurer un environnement de développement unifier et évolutif
  • PaaS (Platform as a Service)

Où une “couche plate-forme” est déployée sur une “couche d’infrastructure” élastique déjà existante, intégrant des outils d’orchestration lui permettant d’évoluer de façon transparente dans le but de subvenir aux besoins des applications

L’utilisation du IaaS implique de définir et mettre en place les différents environnement de développement (dev, test, prod) et d’espérer que ceux ci soient et restent uniformes/identiques afin de ne pas avoir de surprises lors de la mise en production de l’application. Ce travail est à répéter pour chaque application à développer. Enfin si l’on veut profiter de l’automatisation il faut utiliser des outils comme Chef, Puppet ou Ansible.

Les solutions PaaS vont permettre by design de définir facilement les couches d’environnement s’appuyant sur l’infrastructure et offrir une portabilité à :

– micro échelle : lors du développement

– macro échelle : vers différentes infrastructures privées publiques

 

IaaS / PaaS

Le PaaS aide les équipes IT à mettre en place des environnements de développement, test et production totalement uniformes sans la nécessité d’utiliser des outils tiers. De fait, le PaaS apparaît comme étant le mieux adapté pour mettre en place une méthodologie DevOps dans le cadre des développements modernes en intégration continue.

 

Quels bénéfices pourrait on tirer de l’association PaaS/DevOps?

De là, nous pouvons déduire quelques bénéfices liés à l’utilisation du PaaS et de Devops :

  • Optimisation du processus du développement à la production
  • Réponse plus rapide aux besoins des clients
  • Meilleure détection des erreurs de codes
  • Réelle collaboration entre les équipes de développeurs et de production
  • Portabilité des applications
  • Uniformisation des environnements applicatifs

Ces différents points feront que DevOps va devenir, au sein des entreprises, un des fondements de la stratégie de modernisation de leur infrastructure.

De plus, pour profiter au maximum des avantages qu’offre le cloud , les sociétés seront obligées de moderniser leur infrastructure et donc d’adopter des outils modernes tels que DevOps et le PaaS.

Openstack et Docker, futurs piliers de l’infrastructure IT des entreprises. Lire les conclusions de l’étude RightScale ici.

Adrien Huerre

Maxime Piedeleu

Erik Ableson

OpenStack et Docker, futurs piliers de l’infrastructure IT des entreprises

Cloud : Une étude menée par Rightscale en début d’année fait état d’une montée en puissance du cloud hybride. Jusqu’alors dominantes, certaines technologies très

Source: www.lemondeinformatique.fr

Montée en puissance du Cloud Hybride et de l’adoption du DevOps

 

N’oubliez pas le Microsoft Azure Camp du 28 Mai prochain ! Au programme: les nouveautés, des retours d’expérience et des scénarios DevOps Open Source pour mieux connaître le Cloud Microsoft.

 

Notre article sur comment construire un Cloud Hybride en mode IaaS ou PaaS avec Microsoft https://www.ilki.fr/blog/techdays-iii-batir-un-cloud-hybride-en-mode-iaas-ou-saas/

 

Retour BriForum London 2015

Ces 19 et 20 Mai, se tenait à Londres la 17ème édition du BriForum !

Pour l’occasion Brian Madden et son équipe ont encore réussi à regrouper la communauté autour de contributeurs de renom tels que Shawn Bass, Helge Klein, Thorsten Rood, Benny Tritsch, Ruben Spruijt et d’autres que je m’excuse de ne pas citer. Julien Sybille, notre architecte Citrix et moi-même y étions et voulions vous transmettre à chaud nos impressions.

De la présentation de Windows 10 et de son écosystème jusqu’à la dissection du flux ICA, en passant par l’éternelle comparaison Citrix XenDesktop vs VMware Horizon View, la mobilité et le cloud, le large panel de sessions choisies par l’équipe Madden permettait d’assouvir la curiosité de chacun et d’apporter, dans la plupart des cas, un contenu réellement intéressant. En échangeant à droite à et gauche après chaque session, les avis émis par chacun nous laissaient penser que toutes les sessions étaient bonnes à voir. Bien que je ne les ai malheureusement pas encore vues (Les vidéos arrivent bientôt) je voulais partager mon engouement marqué pour quelques-unes d’entre elles et annoncer les futurs articles qui leur seront dédiés.

Que se passe-t-il au Logon d’une session XenApp/XenDesktop et quels sont les impacts des GPOs sur les temps de Logon? Helge Klein, ayant seulement à son palmarès le titre de CTP Citrix, MVP Microsoft et vExpert Vmware nous a offert deux conférences répondant à ces questions et tout ce que je peux vous dire pour l’instant, évitez les scripts de logon en PowerShell !!  

Ensuite, Dan Allen et Amit Ben-Chanoch nous ont permis de plonger au cœur du flux ICA. Julien Sybille vous accompagnera dans un futur article dans les abÏmes de ce dernier.

Enfin, je vous présenterai XenMobile 10 et les best practice de sécurité présentées par Thorsten Rood dans XenMobile 10 Deep Dive !

Alléchant non?! Pour ceux d’entre vous qui voudraient participer à l’évènement mais ne possèdent pas de machine à remonter le temps, réservez votre dernière semaine de Juillet et partez pour Denver pour participer du 20 au 22 au BriForum US !

 

Release: Midokura Enterprise MidoNet (MEM)

Japanese startup Midokura focused on network virtualization announced the availability of Midokura Enterprise MidoNet (MEM).

Source: virtualization.info

Unveiling Stackato Cloud Foundry on Murano OpenStack

If you’ve used Stackato you’re probably familiar with the Stackato App Store, a handy repository of sample applications and app templates that can be installed into the Platform-as-a-Service (PaaS) at the click of a button.read more…

Source: www.activestate.com

OpenStack Launches Community App Catalog To Make Installing Cloud Stacks And Apps Easier

 The OpenStack Foundation today launched a beta of a new project for its open source cloud computing platform at its bi-annual developer and user conference that aims to make it easier for new users to get started.

Source: techcrunch.com