,

Seminaire VDI – LeMagIT

La semaine dernière s’est tenu à Paris le premier Séminaire VDI organisé par le MAG-IT,  qui n’est autre que la Branche Française de TechTarget, également organisatrice du BriForum. Nous avons eu la chance durant ce séminaire d’assister à deux présentations fortes intéressantes.

La première, présentée par Vincent Branger (CEO de ILKI) a permis d’apporter un éclaircissement sur les notions du VDI (Virtual Desktop Infrastructure).

Le VDI regroupe en faite toute les couches de virtualisation des postes de travail utilisateurs; depuis la virtualisation du système d’exploitation (on parle alors de HVD avec des produits comme Citrix XenDesktop ou VMware View) jusqu’au profil utilisateur (appelée UEM avec Norskale VUEM ou AppSens), en passant par la publication d’application sur un serveur (appelé SBC avec des technologies comme Citrix XenApp) et la virtualisations des applications (avec des outils comme Microsoft App-V ou ThinApps de Vmware).

Il apparait alors que la mise en œuvre du VDI ne se limite pas à une technologie mais se rapporte plutôt à un  écosystème, qui  représente l’environnement de travail de l’utilisateur.

Brian Madden, fraîchement revenu de Londres à la suite du BriForum (tout comme moi), nous a ensuite présentée sa vision du VDI et des facteurs amenant des projets de migration.

Il apparaît que la première exigence émise par les utilisateurs lors de l’adoption d’une telle solution, est la performance de leur environnement. En effet, les performances du nouvel environnement doivent être égales ou supérieures à celles ressenties sur leur poste de travail physique. Malheureusement, ce résultat n’est pas toujours obtenu, notamment au niveau performances des disques (IOPS).

Brian a également abordé les évolutions de l’environnement de travail des utilisateurs en entreprise pour les prochaines années et pourquoi il sera difficile, selon lui, de se passer du VDI. Son premier constat est qu’aujourd’hui, Windows est le système d’exploitation utilisé par plus de 95% des postes de travail utilisateurs dans le monde de l’entreprise. De plus, il sera probablement impossible de réécrire l’ensemble des applications métier dans le but d’adresser les nouveaux modes d’accès à l’information, tel que le smartphone ou la tablette, de plus en plus utilisés par les utilisateurs. La mise en place du VDI apparaît alors comme une remédiation incontournable.Cependant, est ce la solution idéale ? Il est évident que non mais avons-nous le choix ? En l’état des choses pas vraiment…

Mais ce séminaire ne se limitait pas seulement à ces présentations. Outre les sponsors de l’événement qui nous ont présenté leurs produits, des décideurs informatiques tels que Mr Marc Cohen, DSI de La mairie de Rosny-Sous-Bois, sont venus nous parler de leur expérience avec le VDI, que j’ai d’ailleurs trouvée fort intéressante.

Par exemple, imagineriez-vous qu’il soit possible de gérer grâce au VDI l’ensemble des besoins informatique d’une ville de plus de dix milles habitants avec seulement 3 personnes, tout en garantissant un temps de logon de moins de 30 secondes ? Et bien la réponse est oui c’est possible en choisissant les bons outils et en faisant confiance aux bonnes personnes 🙂

contact-ilki

 

Vous voulez approfondir sur le sujet du Poste de travail de demain? Inscrivez-vous gratuitement à notre édition inédite des Rencontres des Virtualisations et du Cloud avec Harry Labana, VP EUC de VMware.

Inscription en ligne